Les Veilleurs du ciel. Face aux grands pollueurs, des communautés de femmes et d'hommes inventent un

Les Veilleurs du ciel. Face aux grands pollueurs, des communautés de femmes et d'hommes inventent un

Les dangers des dérèglements climatiques nous guettent. Plus un pays qui ne soit concerné, plus un gouvernement qui ne puisse fermer les yeux. Les impacts de ces dérèglements sont déjà visibles : tornades plus violentes, sécheresses plus graves, terres avalées par la montée des océans, réfugiés climatiques... La prise de conscience est là ; tout comme l'urgence. Pourtant, les décisions indispensables et les remises en cause nécessaires des modèles économiques et énergétiques dominants se font attendre. Manque de courage des responsables politiques ? Crainte des lobbies industriels qui défendent leurs profits ? Face à cet immobilisme criminel, un mouvement écocitoyen s'est mis en marche depuis quelques années, de l'île de Sein à San Francisco, en passant par El Hierro en Espagne ou Dharnai en Inde. Tournés vers les énergies d'avenir (éoliennes, panneaux solaires, gouvernance locale) et déterminés à combattre des multinationales qui bloquent les changements et continuent de produire à tout va en détruisant la planète, des hommes et des femmes, des collectivités, des associations aux quatre coins du globe, inventent un monde sans carbone. Et amorcent la transition que les dirigeants retardent faute de se projeter au-delà de leur mandat. Et si la solution pour nous sauver était entre nos mains ? Jean-François Julliard, journaliste, ancien secrétaire général de Reporters sans frontières, est le directeur général de Greenpeace France, association qui lutte contre les crimes environnementaux partout dans le monde.